Retour aux actualités
Facture d'acompte

Facture d’acompte : kesako ?

La facture d’acompte est une pièce comptable qui permet de facturer à votre client un paiement partiel avant la livraison de biens ou la réalisation d’une prestation de service. Elle est émise pour formaliser ce que l’on appelle un acompte. L’acompte correspond à un règlement partiel réalisé à la commande ou avant le début d’un projet (travaux, création site web, etc.).

Bien qu’il n’existe aucune d’obligation d’établir une facture d’acompte, cette pratique peut s’avérer bénéfique pour optimiser la gestion financière de certaines entreprises.

Quels sont les avantages de la facture d’acompte ?

La facture d’acompte offre de nombreux avantages aux entreprises qui l’utilisent :

  • Diminution des risques financiers : permet de réduire les risques financiers liés aux potentiels retards de paiement et impayés de la part des clients. La facture d’acompte sécurise une partie du paiement, et cela même si des difficultés financières surgissent en cas de retard de paiement. Cela constitue ainsi une protection contre les impayés et réduit les potentielles pertes financières.
  • Souplesse financière : permet d’obtenir des liquidités pouvant couvrir une partie des dépenses liées au projet. La facture d’acompte vise à améliorer la trésorerie d’une entreprise en accédant à des liquidités immédiates pouvant compenser les frais et les besoins opérationnels liés à la commande.
  • Réduction des risques d’annulation : permet de réduire les risques d’annulation grâce à un engagement de la part du client envers votre entreprise. La facture d’acompte procure une certaine garantie quant à la réalisation du projet ou livraison de la marchandise en raison de l’engagement financier réalisé par le client. Cela permet de filtrer les clients qui n’ont pas les finances nécessaires pour votre produit et/ou service et ainsi d’éviter tout risque de pertes de temps et d’argent. Par ailleurs, en cas d’annulation, le versement de l’acompte pourra permettre de compenser une partie des pertes subies.
  • Meilleure gestion de la trésorerie : permet de mieux gérer votre trésorerie en obtenant une partie du paiement avant même le début du projet. La facture d’acompte permet de recevoir des fonds avant le début des prestations de services et ainsi de prévenir les potentiels problèmes de recouvrement.

Quand réaliser une facture d’acompte ?

Les factures d’acompte doivent être émises avant la livraison des biens ou le début de la prestation de services. Dès lors qu’un paiement anticipé est effectué (versement de l’acompte), une nouvelle facture doit accompagner la transaction selon l’article 289 du code général des impôts.

Une fois que la marchandise a été livrée ou que la prestation a été réalisée, il convient d’émettre une facture de solde pour clôturer la transaction. La facture de solde indique le montant restant à payer par le client et correspondant au montant total moins le montant des acomptes déjà versés.

Bon à savoir

Il est possible d’appliquer un escompte sur la facture d’acompte. L’escompte permet au client de payer une partie ou la totalité de la facture en échange d’une réduction sur le montant total à payer ou de conditions particulières négociées entre le client et le fournisseur. Cette méthode a pour but d’encourager le client à effectuer un paiement anticipé tout en étant bénéfique pour les 2 parties.

Que doit contenir une facture d’acompte ?

Il est indispensable de faire figurer certaines mentions obligatoires pour créer un modèle de facture conforme aux exigences de l’administration fiscale. Par ailleurs, d’autres mentions peuvent être intégrées pour rendre la lecture de cette pièce comptable plus simple. Pour faire une facture d’acompte, il convient d’intégrer les mentions suivantes :

  • Coordonnées du fournisseur : il est indispensable d’intégrer les informations sur votre entreprise dans la facture d’acompte que vous établissez.
Informations obligatoires  Raison sociale, adresse, siret etc.
Informations recommandées Numéro de TVA etc.

 

  • Numéro de facture & date d’émission de la facture : chaque facture doit respecter une numérotation précise afin de faciliter la traçabilité de l’acompte et de garantir l’ordre chronologique des factures.
  • Coordonnées du client : votre facture doit également mentionner les informations sur le client concerné tout comme le fournisseur.
  • Montant de l’acompte : la facture doit comporter le montant partiel que doit régler le client avant le début de la prestation. Ce montant doit être exprimé en TTC (Toutes Taxes Comprises) et HT (Hors-Taxes). À noter que la facture doit être émise TTC pour un auto-entrepreneur.
  • Montant de la facture : en plus du montant de l’acompte, il doit être mentionné le montant total de la transaction. Cela permet au client d’anticiper le prochain paiement qui réglera la facture dans sa totalité.
  • Conditions de paiement : cela peut inclure la date limite de paiement, les potentiels escomptes accordés pour les paiements anticipés, etc.
  • Description du produit et/ou service : il doit être spécifié clairement le détail de la prestation réalisée pour éviter tout malentendu.
  • Autres mentions : référence du devis initial, quantité, prix unitaire, montant et taux de TVA si fournisseur assujetti à la TVA etc.
Facture d'acompte exemple

Bon à savoir

Ne pas confondre facture d’avancement vs facture d’acompte. La facture d’avancement consiste à réaliser différents paiements en fonction de l’avancement du projet, tandis que la facture d’acompte correspond à versement partiel réalisé avant le début du projet.

Comment simplifier la réalisation d’une facture d’acompte ?

La facture d’acompte joue un rôle primordial dans la comptabilité d’une entreprise et dans la gestion de sa trésorerie. Pour cela, il est essentiel de se doter d’outils permettant de rendre plus fluide vos processus de facturation.

Un logiciel de facturation, en mode SaaS, offre de nombreuses fonctionnalités pour simplifier la réalisation de vos factures d’acompte. En automatisant la création, l’envoi de factures et le suivi des paiements, vous pouvez obtenir un gain de temps considérable.

Articles suggérés

Facturation électronique

29 mars 2023

Facturation électronique : tout ce qu’il faut retenir

Voir l’article
Facture de situation

21 février 2023

Facture de situation : définition, rôle et méthode de calcul

Voir l’article
Méthode fifo

30 novembre 2023

Méthode Fifo : qu’est-ce que c’est ?

Voir l’article